Annie Ernaux : La Place

J’ai savouré avec beaucoup de plaisir et d’intérêt l’histoire de cette fille qui parle de son père ; il veut sortir de sa condition d’ouvrier et y parviendra sans arriver à ce dont il rêvait…
C’est un récit très simple qui montre les différences sociales à travers des détails très éloquents et émouvants.

La plus douloureuse distance sera celle qui se creusera entre l’auteur et son père. Mais la fille n’oublie pas ses origines, elle comprend et nous fait comprendre les comportements qui sont engendrés par ces « complexes »…
A.S

Publicités